partager
-A +A
Version imprimable

Les AAPPMA dans le Puy-de-Dôme

Véritable socle de la pêche associative en France, les Associations Agréées de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques (AAPPMA) constituent l’élément fondateur de la gestion de notre activité. Au nombre de 50 dans le département du Puy de Dôme, elles couvrent l’ensemble du territoire y compris les zones les plus rurales, constituant bien souvent l’un des seuls liens sociaux encore présents dans ces secteurs à faible densité démographique.

« Relais » de terrain, « vigies » de nos cours d’eau, elles remplissent toutes leurs obligations définies dans le cadre privilégié des Agréments concédés par l’Etat et dans le respect des contraintes statutaires fixées par Décret. Ainsi reconnues d’utilité publique, elles contribuent de par leurs actions à défendre l’intérêt commun et tout particulièrement celui de ceux qui se sentent concernés par la nécessaire protection de notre environnement.

Animées par un réseau toujours plus dense de bénévoles au sein de leurs conseils d’administration respectifs, ou gardes particulier, animateurs ou plus simplement membres engagés, leurs agréments leur permettent :

  • D’engager des instances devant les juridictions administratives pour tout grief se rapportant à l’objet de leurs statuts.
     
  • D’exercer les droits reconnus à la partie civile en ce qui concerne les faits portant un préjudice direct ou indirect aux intérêts collectifs qu'elles ont pour objet de défendre et constituant une infraction aux dispositions relatives à la protection de l'environnement, de l'eau, ou ayant pour objet la lutte contre les pollutions.

 

Ainsi gérées par un conseil d'administration, reflet de la composition de l'assemblée générale s'agissant de l'égal accès des hommes et des femmes, le nombre de ses membres ne peut être inferieur à sept ni supérieur à quinze. Le mandat de ces représentants des « pêcheurs » s'exerce ainsi du 1er janvier précédant la date d'expiration des baux de pêche consentis par l'Etat sur le domaine public au 31 décembre précédant l'expiration des baux suivants, soit pour une durée moyenne de 5 années.

Les membres du conseil d'administration sont donc élus par les membres actifs de l'Association. Sont membres actifs, les adhérents à qui l'association a délivré une carte de pêche « personne majeure », « une carte personne mineure » ou toute carte promotionnelle annuelle éditée par la fédération nationale donnant lieu au paiement de la cotisation pêche et milieux aquatiques et la redevance pour protection du milieu aquatique.

 Ainsi organisées et constituées, elles ont finalement pour objet :

  • De détenir et de gérer les droits de pêche de leur territoire respectifs;
     
  • De participer activement à la protection et à la surveillance des milieux aquatiques et de leur patrimoine piscicole, notamment, par la lutte contre le braconnage, par la participation à la lutte contre toute altération de l'eau et des milieux aquatiques, la pollution des eaux et la destruction des zones essentielles à la vie du poisson, et en œuvrant en faveur du maintien dans les cours d'eau de débits garantissant la vie aquatique et la libre circulation des espèces piscicoles; et par la participation à la sauvegarde, et à la protection et à la restauration de la biodiversité ;
     
  • D'élaborer et de mettre en œuvre un plan de gestion piscicole prévoyant les mesures et interventions techniques de surveillance, de protection, d'amélioration et d'exploitation équilibrée des ressources piscicoles de ses droits de pêche. Ce plan devant être compatible avec le Plan Départemental de Protection des milieux aquatiques et de Gestion des ressources piscicoles (PDPG) ;
     
  • D'effectuer, sous réserve des autorisations nécessaires, tous travaux et interventions de mise en valeur piscicole, tels des inventaires piscicoles, la constitution de réserves, l'aménagement de frayères, des opérations de repeuplement, l'établissement de passes à poissons et, plus généralement, toute réalisation nécessaire à l'accomplissement du but qu'elle s'est fixé;
     
  • De mener des actions d'information, de formation et d'éducation en matière de protection des milieux aquatiques et du patrimoine piscicole et d'éducation à l'environnement, au développement durable et à la biodiversité;
     
  • De se rapprocher des associations du même bassin ou sous-bassin pour constituer des regroupements permettant une cohérence de gestion, d'élaboration des mesures et interventions techniques de surveillance, de protection, d'amélioration et d'exploitation équilibrée des ressources piscicoles des droits de pêche.

Consultez la carte des AAPPMA du département

 

Les AAPPMA dans le Puy-De-Dôme

No Flash

Questions / Réponses